L’accueil des enfants de moins de 3 ans, un enjeu d’égalité.

En 2010 déjà nous nous positionnions pour que l’accueil des tout-petits permettent un rééquilibrage des tâches domestiques intrafamiliales. Le but : permettre aux femmes qui le souhaitent une carrière professionnelle.

C’est un enjeu d’égalité. Les femmes et les hommes doivent pouvoir décider de poursuivre leur carrière dans de bonnes conditions, sans qu’une différence de sexe ne viennent contrecarrer les choix. Un choix contraint et mal vécu est propre à rompre l’harmonie.

Couples séparés ou non, la prise en charge nécessaire des enfants de moins de 3 ans ne peut se faire dans des conditions d’aucuns qualifierons d’insupportables.

L’association Les Papas = Les Mamans, par l’intermédiaire de notre président Gérard Révérend, a signé l’appel, et vous, quel projet de société voulez vous ?

Avec « Pas de bébés à la consigne »

33 praticiens, universitaires, chercheurs, formateurs, militants de la cause des jeunes enfants lancent un appel à signatures

« Demain plus un bébé à la consigne
pour développer des modes d’accueil de qualité

c’est maintenant qu’on signe ! »

Madame, Monsieur,

Vous avez participé à la mobilisation de « Pas de bébés à la consigne » en faveur du développement de modes d’accueil de qualité pour les jeunes enfants, en apportant votre signature aux pétitions lancées par le collectif lors de sa fondation.

S’alarmant du retard pris par les pouvoirs publics pour promouvoir une politique ambitieuse d’accueil de la petite enfance, le collectif « Pas de bébés à la consigne » lance un nouvel appel en direction du président de la République et du gouvernement pour leur rappeler les attentes majeures des parents, des professionnels, des citoyens : accueillir les bébés de façon personnalisante en crèche ou chez une assistante maternelle et faciliter l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle pour les familles.

Nous revenons donc vers vous pour solliciter votre soutien à cette initiative par la signature du présent appel.

appel_a_signature_pasdeBBcoappel_a_signature_pasdeBBc2
Extraits de l’appel
:
« Après avoir pris l’engagement de revenir sur les mesures du précédent gouvernement, les plus préjudiciables au bon accueil des tout-petits (comme le surbooking des bébés et la moindre qualification globale des équipes), en abrogeant notamment le décret « Morano », l’équipe gouvernementale d’après 2012 n’a pas donné suite. (…)
Nous ne nous résignons pas à une telle situation. Créer massivement de nouvelles places dans des modes d’accueil de qualité, ce n’est pas répondre aux sirènes économistes de « l’investissement social », c’est faire œuvre de considération pour l’humanité, la dignité et les droits des tout-petits et de leurs parents, c’est faire société autour des principes de justice sociale et de solidarité dès la prime enfance.

Nous nous adressons au président de la République et au gouvernement qui ont érigé la jeunesse, et donc ses prémisses, en priorité de leur mandat, et nous leur demandons la mise en œuvre d’un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance (…) et d’une politique (…) digne d’une société qui considère ses bébés, citoyens du futur, et leur offre la bienvenue dans des berceaux hautement accueillants pour s’engager dans l’existence. »

Cliquez ici pour lire le texte intégral de l’appel

Cliquez ici pour le signer en ligne

Merci de diffuser largement cet appel dans votre entourage, aux parents, aux professionnels, aux citoyens, aux élus, aux organismes, à tous ceux concernés par l’accueil de la petite enfance.

Le collectif « Pas de bébés à la consigne »,

Si les liens ne fonctionnent pas, rendez-vous sur : www.pasdebebesalaconsigne.com

mail : pasdebebesalaconsigne@hotmail.fr

Laisser un commentaire